Journées de la Fête du livre de Roisey

Programme 2017

Téléchargez le programme au format PDF (2,0 Mo)

Vendredi 9 juin

20 h : Michel Chauvet 

Agronome et ethnobotaniste de renom, élève d'Haudricourt, il a longtemps animé le Bureau des ressources génétiques, et participé aux négociations internationales sur la biodiversité.
Il a créé un site web sur les plantes utiles, Pl@ntUse, et s'apprête à publier une Encyclopédie des plantes alimentaires.
Il nous parlera de l'extraordinaire histoire des plantes cultivées qui, depuis le début de leur domestication voyagent au gré des usages des hommes. 

Samedi 10 juin

11 h : Visite du jardin et des réalisations, guidée commentée 

15 h : Marco Martella, écrivain, traducteur

Éditeur d'ouvrages sur les jardins où l'émerveillement fait du bien. Jardinier lui-même et historien ses romans ouvrent grand les portes du courage, de la réflexion et du bonheur. Dialogue avec un fabuleux fabuliste.
Le jardin entre besoin et émerveillement. Le compagnonnage des plantes relie l'âme humaine à l'âme du monde. Cultiver son jardin est un loisir où l'observation, le soin de la nature, ouvrent des portes cachées de notre intimité : la rêverie, la complicité avec la vie, une vision magique du monde. 

À lire Marco Martella on est pris d'évidences. Les mots prennent tout(-s) leur(s) sens. Le ciel, espace physique, ouvre à la métaphysique. La terre ne porte pas que la peine des hommes pour se nourrir. On s'écarte des traités philosophiques, et pourtant ce sont bien des réflexions sur nos modes de vie. Les images poétiques affleurent mais n'envahissent pas par un lyrisme surabondant. Peu de conseils horticoles si ce n'est la patience et l'observation. Mais en même temps tout y est. L'écologie, la spiritualité, le pacifisme, l'amour et l'amitié, le plaisir de vivre. On comprend beaucoup de choses sur soi-même, son rapport à la nature. Alors de quoi nous parle Marco Martella ? Tout simplement de jardins.
Mais dans des dimensions oubliées ou rarement mises en pleine lumière. Sa connaissance des jardins, célèbres ou non, qu'il nous fait partager dans ses livres est une incitation à visiter autrement. À ouvrir notre intelligence et nos sens. « Le jardin possède sa part d'ombre. Si l'on ne prête pas attention à elle, c'est parce que notre œil a été éduqué à regarder ce qui est éclairé. (...) À la fois superficielle et profonde l'ombre nous pousse à descendre en nous-mêmes, afin d'atteindre cet espace aux limites incertaines où les rêves prennent naissance et où sommeille le sentiment du sacré. » Approche intimiste : bien voir pour percevoir au-delà.

Notre époque moderne « imbue d'elle-même » ne propose plus aux humains que des satisfactions illusoires, des conquêtes vaines, des désirs superflus, selon Marco Martella. « Nous nous sommes écartés, peut-être de manière irrémédiable, du monde naturel, sain et vigoureux où le mystère de la vie éclate toujours au grand jour, comme une évidence, et qui pendant des millénaires a été la demeure de l'humain. Bientôt nos vies ne se dérouleront plus que dans le décor artificiel de la ville moderne. » Mais, mais... « Les jardins résistent à ces ravages »...

Ainsi l'écrivain explique lui-même la raison qui le pousse à évoquer les jardins : « ... montrer qu'il est encore des recoins de notre monde où nous pouvons retrouver, dans le dialogue et la familiarité avec la nature, dans notre propre cœur, ce qui nous rend humains et dignes des beautés de la vie. »

Quelques mots sur ses écrits.
Jardin perdu et Jardins en temps de guerre aux éditions Actes Sud.
Récits romanesques, lyriques et poétiques qui mettent en scène des personnages permettant une conversation intérieure : l'auteur profite de ces rencontres fictives pour avancer ses visions, ses points de vue sur tous les aspects de notre monde contemporain. « Pas de bataille mais la fable, comme un amandier fleuri » disait Giono. C'est une formule qui convient bien à Marco Martella qui a choisi le récit pour nous dire des choses fondamentales.

Fondateur de la revue 'Jardins' aux Éditions du Sandre.
Cette collection comprend six numéros et explore dans chacun un champ particulier  - le Génie du lieu, le réenchantement, le temps, l'ombre, le retrait, le soin - toujours lié au(x) jardin(s). Ce sont des ouvrages d'une grande densité, d'une grande richesse, où les nombreux contributeurs donnent à penser. Leurs réflexions personnelles, très en phase avec celles de Marco Martella, proposent des perspectives à la modernité, souvent inédites.
« Explorer le jardin comme espace poétique et existentiel, telle est l'ambition de cette revue ».

Toutes les citations entre guillemets sont de Marco Martella. 

17 h : Olivier Pinalie, auteur et plasticien

A initié, en plein 20e arrondissement de Paris, la création d'un jardin solidaire à partir d'une friche urbaine.
Dans « Chronique d'un jardin solidaire » il relate cette utopie concrète.
« Dans le dessin d'un jardin, il y a toujours l'idée d'un lieu de la réconciliation avec la nature, avec les autres, dans le sens d'une sagesse partagée » (Rencontre introduite par un fim). 

19 h 45 : Antoine Jacobsohn,

agronome responsable du Potager du Roi à Versailles

Le Potager du Roi : Un jardin historique conjugué au présent et l'un des composants de l'École Nationale Supérieure du Paysage.
Sa collection et ses productions de fruits et de légumes n'ont pas une fonction de conservatoire mais s'inscrivent dans une recherche contemporaine. Il s'agit de trouver la meilleure manière de produire des fruits et des légumes, lire une agriculture et des paysages, beau, bon et juste. 

20 h 45 : Repas et soirée festive

en compagnie des intervenants de la journée.
Pizzas préparées sur place par un artisan local, salades, dessert et boisson (10 €)  ...

 21 h : Antoine Jacobsohn, 

De la chambre du Roi au Potager, des « Pommes d'amour »
Une histoire de tomates ...
et autres histoires de légumes ... 
 
Suivie d'une soirée pour partager le plaisir de vivre, en compagnie de poètes, musiciens, hommes de sciences, conteurs, jardiniers, qui nous font les faveurs de
leur amitié. 


Dimanche 11 juin

10 h : Des Amis des Livres

Thé ou café littéraire pour partager ses Coups de cœur sur des livres avec l'association de Pélussin. 

11 h : Pierre Présumey poète, traducteur

Dans les jardins de Jean de La Fontaine « Habiter le monde en jardinier ». Poète et traducteur de lettres classiques, Pierre Présumey invite à une relecture des fables. Ce que La Fontaine nous dit à propos de jardins.

13 h : Repas

Une farandole de plats partagés avec les auteurs.

14 h : Animations à la Bibliothèque de Roisey

• Atelier origami fleurs
• Jeu de piste : « des plantes extraordinaires »

Animation pour les enfants de 5 à 10 ans 

A partir de 15 h 30 : avec les éditions Bluedot, exploration du potager à la découverte de Malice ma Limace pour apprendre le vocabulaire du jardin, en français et en anglais, et construire ensemble l'habitat d'une limace.

A partir de 14 h : Balades avec les poneys du « Cheval musical » de Pelussin 06 88 55 51 21

Rencontre avec les auteurs... 

Présenteront et dédicaceront leurs ouvrages : Jean-Michel ADDE, Carol ARCANGE, Isabelle BELAROUSSI, Jof BRIGANDET, Robert BUFFAT, Louis LE CALVEZ, Agnès CHARBONNIER, Michel COLLAY, Laurent DUMONT, Claude DURAND, Gisèle DUTHEIL, Marie GARNIER, Pierre GEMME, Monika GOLLET, Anne de GUERVILLE, Jacqueline LEFORT, Anne MARTINEZ, Xavier MASSE, Monique PLANTIER, Hervé RIGOT-MULLER, Krystine ST-THOMAS, Charles SIMOND, Jean-Luc et Catherine THEYS, Aîcha VESIN-CHERIF

...les éditeurs et les libraires

• Éditions BLUEDOT
• Librairie Le Coin des Livres - Davézieux
• Bouquiniste Nelly RIVAT
• Éditions ABATOS avec : Geneviève DELIPERI, Mireille DUBOEUF, Lucile GAUCHERS, Jean-Louis de RICHAUD, Michelle SOYER

Expositions

• Visages de Notre Pilat : Ouvrages et revues d'histoire locale. Invitation des habitants à reconnaître sur des photographies de Joseph Bourrin, un ancien Roisaire, et père de Louis Bourrin initiateur de l'association.

• Exposition d'ouvrages du XVIe restaurés par Serge Valeri.

• Paroles de potagers : Le voyage des graines, des langues et des hommes : une exposition associant photographies et témoignages sonores.

• Du fayot au mangetout : l'histoire du haricot sans en perdre le fi !
Une histoire de l'évolution, de la domestication, et de la biodiversité.

• Travaux d'activités périscolaires de l'école de Roisey
:: Des silhouettes colorées, comme autant d'empreintes du bonheur.
:: Cultures au jardin : Légumes feuilles, légumes racines, légumes fruits et des flurs comestibles. 

Participations

• Terre de liens groupe local (Pilat) : mouvement œuvrant pour la préservation des terres agricoles en les sortant de la spéculation foncière.

• Moulinage des Rivières : l'association a pour objectif l'achat et la réhabilitation d'une ancienne usine, de la maison et de ses jardins afi qu'ils deviennent un nouveau lieu d'attractivité, d'échange et de création.

• Keur d'Afrique : association qui accompagne des projets initiés par les populations locales séné-galaises. « Les Jardins de Bicole et leurs recettes », préfacé par Pierre RHABI, propose des recettes favorites des femmes qui les cultivent.

• La Pie du Pilat : journal citoyen participatif du Pilat édité par l'association « les 4 versants ».